Brèves

Les dangers du monoxyde de carbone : pour mieux comprendre

 
 
Les dangers du monoxyde de carbone : pour mieux comprendre

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique inodore, invisible et non irritant qui se diffuse très vite dans l’environnement. Il provoque maux de tête, nausées, fatigue, malaises ou encore paralysie musculaire. Il agit comme un gaz asphyxiant très toxique prenant la place de l’oxygène dans le sang et peut entraîner en quelques minutes le coma, voire le décès. Les personnes intoxiquées gardent parfois des séquelles à vie.
Chaque année, en France, le monoxyde de carbone est responsable de nombreuses intoxications.

Ces intoxications sont le plus souvent liées à un défaut de fonctionnement sur un appareil de chauffage ou de production d’eau chaude ou d’un moteur à combustion, quelle que soit la source d’énergie utilisée, à un défaut des conduits d’évacuation et à un manque d’aération et/ou de ventilation, ou encore à l’utilisation inadaptée d’appareils détournés de leur destination initiale pour se chauffer (cuisinière, chaudière et chauffe-eau, chauffage d’appoint pas électrique, poêle, cheminée). D’autres appareils produisent du monoxyde de carbone : brasero et barbecue, groupe électrogène, moteur de voiture, de moto ou d’appareil de bricolage.

Comment éviter ces intoxications :

  • tous les ans, avant l’hiver, faire systématiquement intervenir un professionnel qualifié pour contrôler les appareils de chauffage ou de production d’eau chaude et pour faire effectuer un ramonage mécanique des conduits de fumée. Demander une « attestation d’entretien » qui prouve que l’appareil est bien entretenu. Si un professionnel installe une chaudière à gaz, lui demander une « attestation de conformité » qui prouve qu’elle est bien installée,
  • veiller toute l’année à entretenir les ventilations et à les laisser libres et dégagées, et à bien ventiler et aérer le logement,
  • ne jamais utiliser en intérieur un groupe électrogène,
  • ne pas utiliser les appareils de cuisson, cuisinière, brasero, barbecue… pour se chauffer,
  • veiller à une utilisation  appropriée des appareils à combustion et respecter les durées d’utilisation des appareils prescrites par le fabricant (les chauffages d’appoint notamment ne doivent jamais être utilisés en continu),
  • pour l’utilisation d’un poêle à bois, n’utiliser que du bois naturel (sans vernis ni peinture),
  • ne jamais laisser le moteur d’une voiture allumé dans un garage,
  • ne jamais boucher les ouvertures qui permettent à l’air de circuler (sous les portes, dans la cuisine, la salle de bain,…) et aérer le logement pendant au moins 10 minutes chaque jour, même en hiver.

En cas d’urgence :

En cas de soupçon d’une intoxication au monoxyde de carbone (symptômes observés simultanément chez plusieurs personnes dans une même pièce qui disparaissent hors de cette pièce) aérer immédiatement, évacuer au plus vite les lieux, arrêter si possible l’appareil pouvant être en cause et appeler les secours en composant le 18 (pompiers), le 15 (samu), le 112 (numéro d’urgence depuis un portable) ou le 114 (secours personnes sourdes et malentendantes).

A qui demander des informations ?

- mairie,

- professionnels : plombier, chauffagiste, ramoneur,

- centre anti-poison,

- agence régional de santé : www.ars.sante.fr

- plus d’informations : www.prevention-maison.fr / www.inpes.sante.fr / www.invs.sante.fr