Sécurité des petites et moyennes manifestations

 
 
Sécurité des petites et moyennes manifestations

Les manifestations rassemblant un public supérieur à 2000 personnes, en fonction de la nature de la manifestation, des infrastructures prévues, sont soumises à un dépôt de dossier en préfecture et à une visite sur site de la commission de sécurité.

Dans le contexte actuel de VIGIPIRATE renforcé, les organisateurs de manifestations de moindre envergure doivent également prévoir des mesures de sécurité telles que :

  •  procéder à une inspection préalable des lieux, en présence du chargé de sécurité et d’un élu ou d’un agent municipal, policier ou agent des services techniques connaissant la salle, afin d’identifier d’éventuels risques ;
  •  limiter les files d’attente du public en ouvrant les salles de spectacles suffisamment longtemps à l’avance ;
  •  mettre en place un affichage spécifique à destination du public sur les mesures relatives au renforcement de la sécurité ;
  •  prévoir un système de consignes pour le dépôt des sacs et bagages encombrants ;
  •  de veiller au maintien de la vacuité des itinéraires et des sorties de secours ;
  •  prévoir et sensibiliser des personnels chargés de contrôler les accès, à la nécessité d’inspecter visuellement (dans la mesure où ils sont habilités à le faire) tous les sacs et à signaler immédiatement aux services de police ou de gendarmerie tout comportement suspect.

des fiches pratiques sur ce thème sont consultables sur le site internet de la préfecture de l’Indre : www.indre.gouv.fr

 Il convient également d’informer les forces de l’ordre (police ou gendarmerie) du déroulement de ces manifestations pour que ces services puissent éventuellement procéder à des rondes de surveillance et que l’origine d’un appel sur le numéro d’urgence : 17, en lien avec la manifestation, soit rapidement identifié.

 Bien évidemment, des consignes plus strictes pourraient être imposées en fonction de l’actualité.

 Pour toute précision complémentaire, le Service Interministériel de Défense et Protection Civile (SIDPC) de la préfecture peut être contacté (n° tél : 02 54 29 50 70 ou 02 54 29 50 79).